mer. 20 nov. - jeu. 21 nov.

Haiti O Ayiti

Cecilia Eliceche, Leandro Nerefuh
20 nov.
-
21 nov.
  • jeu. 21 nov.
    20:00
    à Gand, Gent (BE)
    Kunstencentrum Vooruit - Gand (BE)
  • mer. 20 nov.
    20:00
    à Gand, Gent (BE)
    Kunstencentrum Vooruit - Gand (BE)

Une ode à Ayiti

En 1492, Christophe Colomb met pied à terre à Haïti. Il croit qu’il a atteint l’Inde ou la Chine. La découverte européenne de ce « nouveau » monde constitue le début de plusieurs siècles de génocide, d’accaparement de terres et d’esclavage hallucinants. Pendant plus de 500 ans, la population locale doit se plier et s’opposer à cette Amérique imposée par l’Europe. Il y a des dizaines de révoltes, mais il faut attendre 1791 avant qu’une révolution ne réussisse, à Haïti. Sous l’impulsion d’un rituel vaudou, les esclaves prennent les armes et se libèrent des esclavagistes français.

Par le biais de la danse, Cecilia Lisa Eliceche et Leandro Nerefuh veulent en savoir plus sur cette résistance anticoloniale en Haïti. Haiti o Ayiti constitue une ode à Ayiti – la dénomination créole – et à la richesse de l’île, dont les premiers habitants sont toujours privés.

 Dans le cadre de 10x10, en collaboration avec Vooruit, Gand

Une partie de:
10x10

Crédits

conjuring, danse & chorégraphie Cecilia Lisa Eliceche environmental program & secretariat Leandro Nerefuh movement training & advice for Yanvalou Dieufel Lamisere, Estelle Foli Adjo / for Oxumare & Ewa Dona Cici & Luciana Barauna musique Clarins da Bahia, in collaboration with Cecilia Lisa Eliceche & Leandro Nerefuh introduction to Haitian drums James Savoy correction texte & conseil Jean-Daniel Lafontant unitards & attributes Leandro Nerefuh, Dubréus Lhérisson, Camila Rossi Kennerley production WPZimmer, with Cecilia Lisa Eliceche & Leandro Nerefuh coproduction C-TAKT, Arts Centre Vooruit, STUK, Brakke Grond, Kunstenwerkplaats Pianofabriek, Workspacebrussels artist in residence Haiti Dansco residencies in Salvador Teatro Castro Alves, Teatro Vila Velha avec le soutien du Gouvernement flamand grâce à LOD muziektheater