Le jeune acteur et metteur en scène Fabrice Murgia (° 1983) est d'ores et déjà considéré comme l'un des principaux créateurs de théâtre de Wallonie. Sa première pièce, Le Chagrin des ogres, a remporté en 2010 le Prix Odéon–Télérama et le Prix du Public au Festival Impatience. En tant que plus jeune « artiste associé » jamais accueilli au Théâtre National, il a créé depuis lors une série de spectacles captivants dans lesquels il questionne l'image de soi et du monde de la jeune génération actuelle – la sienne. Pour ce faire, il met en œuvre le langage visuel et la technologie à laquelle sa génération est viscéralement attachée. Entre les mains de Murgia, cette technologie devient un scalpel. Son approche multimédia et son langage visuel cinématographique séduisent, perturbent et dérangent. Son modèle narratif rend palpable l'aliénation d'une génération plus à l'aise dans la virtualité d'Internet que dans le monde réel. « Je ne me demande pas si mon action est politique ou non. Je le suis inévitablement » affirme Murgia. Il est le directeur artistique de sa propre compagnie, Artara. En 2010 il y avait la première de LIFE:RESET / Chronique d’une ville épuisée  et en 2011 de Dieu est un DJ. En 2012, il a créé Exils et Les enfants de Jéhovah. Pour LOD, il élargit son champ de recherches politiques et artistiques avec Ghost Road, le point de départ d'une collaboration plus longue pendant laquelle il pose son regard sur ce qui reste quand une communauté humaine tombe en proie au déclin économique, politique ou écologique. Pour cette trilogie, il collabore avec compositeur Dominique Pauwels. Ghost Road était créé en 2012 et était repris encore une fois en 2014. Children of Nowhere (Ghost Road 2) a été réalisé en 2015. En 2017 l’opera Menuet en collaboration avec le compositeur de LOD Daan Janssens, a été présenté.

En mai 2016 Murgia devenait le directeur du Théâtre National.

Fabrice Murgia: Plus de productions

En tournée

En création